skip-to-content
 

15 octobre 2019

5 trucs pour éviter le burnout du voyageur 

Vous avez l’âme d’un nomade et souhaitez partir à l’aventure pour une longue période? Belle idée. Mais attention : vous pourriez être victime du burnout du voyageur. Voici 5 trucs pour l’éviter. 

Qu’est-ce que le burnout du voyageur? 

Le burnout du voyageur s’apparente à l’épuisement professionnel et ses manifestations s'avèrent similaires : anxiété, stress, incapacité à tout gérer, sentiment d’être submergé, petits problèmes de santé – fatigue, insomnie – et bien d’autres. 

Il touche les travailleurs nomades qui partent pour de longues périodes – bien souvent des années! – avec comme seul bagage un sac à dos.  

Travailleurs autonomes pour la plupart, ils doivent jumeler voyage et travail pour être en mesure d’assumer financièrement leur aventure.  

Comment l’éviter? 

1. Établissez vos propres règles 

Si le travail nomade vous attire, mais que le simple fait d’y penser vous donne un peu d’urticaire, apprivoisez ce mode de vie lentement. Partez quelques mois seulement pour tester vos capacités. 

Vous vous en tirez plutôt bien? Envisagez un voyage plus long la prochaine fois.  

La durée de votre aventure ne constitue pas le seul facteur qui peut jouer sur votre habileté à jongler avec le travail nomade : le pays visité peut aussi produire des effets indésirables sur l’expérience dans son ensemble. Renseignez-vous avant de partir notamment sur la disponibilité et la qualité du Wi-Fi, et choisissez une destination conviviale.  

2. Redéfinissez les incontournables 

Vous n’êtes pas obligé de tout visiter lorsque vous arrivez dans un nouvel endroit sous prétexte qu’on vous a conseillé de voir a-b-s-o-l-u-m-e-n-t ceci et cela. Souvenez-vous que vous n’êtes pas l’éditeur du guide Michelin.  

Ouvrez grands vos yeux et soyez curieux, certes. Mais le voyage doit demeurer une expérience humaine enrichissante plutôt que de devenir un marathon de sites « incontournables ».  

3. Abordez l’aventure objectivement  

Vivre en nomade comporte son lot de défis : 

  • Bouger constamment.  

  • Faire et défaire son sac chaque fois qu’on change d’endroit.  

  • Dormir dans des dortoirs avec des inconnus. Et avoir à échanger des banalités avec eux! 

  • Éprouver de la difficulté à communiquer à cause de la langue.  

  • S’habituer à une cuisine exotique. 

Vous vivrez sûrement des moments éprouvants, alors faites le nécessaire pour les minimiser : 

  • Ne dressez pas un itinéraire trop serré : si vous en avez assez de bouger, vous pourrez rester un peu plus longtemps dans un endroit qui vous plaira particulièrement. 

  • Optez pour un sac à dos solide, résistant, imperméable et facile à manipuler.  

  • Pensez à mettre de côté une somme d’argent pour vous offrir une nuit à l’hôtel lorsque l’envie d’être seul au monde se manifestera. 

  • Installez une application de traduction sur votre téléphone intelligent pour faciliter vos communications. Vous ne possédez pas un tel appareil? Un petit guide papier vous dépannera. 

  • Visitez des restaurants spécialisés avant de partir pour vous habituer aux mets servis dans les pays où vous vous rendrez. Vos papilles gustatives vous en remercieront. 

4. Accueillez les imprévus 

On vous sollicite pour un mandat important qui s'annonce énergivore, mais qui vous fera gagner beaucoup de sous? Profitez-en même si un temps d’arrêt professionnel vous sourit peu. Vous pourrez reprendre votre route en comptant sur des finances plus solides. Un « plus » intéressant pour la suite. 

N’achetez pas votre billet de retour avant d’en connaître véritablement la date. Vous pourrez ainsi faire face aux imprévus sans stresser. 

5. Soyez à l’écoute de votre corps  

Vous vous sentez essoufflé? Vous avez les nerfs à fleur de peau et l'humeur changeante, et vous ne profitez pas réellement de votre expérience? Posez-vous à un endroit qui vous plaît.  

Une routine simple, des visages qui deviendront familiers en peu de temps ainsi qu’un environnement chaleureux et calme vous apaiseront.   

De plus, vous en apprendrez davantage sur les us et coutumes du pays visité si vous disposez de temps pour observer la vie autour de vous. En prime, vous pourrez tisser des liens d’amitié avec les gens de la place.  

Bonne route!