skip-to-content
 

15 juillet 2019

Les 5 plats à découvrir en Thaïlande

Vous visitez bientôt le royaume de Siam? Voici 5 plats typiquement thaïlandais à découvrir pour combler les papilles des plus gourmands.  

La gastronomie thaïlandaise est riche. Il suffit de sillonner le pays pour se rendre compte que d’une région à l’autre, les saveurs varient.  

Si le curry jaune parfume et relève les mets au sud, les plats s’adoucissent au centre de la Thaïlande comme en témoigne le sauté de poulet aux feuilles de basilic.  

C’est dans le nord de la Thaïlande où les influences culinaires des voisins que sont la Birmanie et le Laos se font sentir.  

Maintenant, à vos baguettes et découvrez ce que la Thaïlande a de meilleur à offrir!  

5. Riz gluant 

Parfait pour accompagner les currys et les salades, le riz gluant (khao niew en thaï) n’est pas aussi gluant que son nom le suggère.  

Populaire surtout dans le nord et le nord-est de la Thaïlande, le riz gluant doit tremper dans de l’eau pendant 8 heures avant d’être cuit à la vapeur dans des paniers d’osier. 

On en fait des boules que l’on trempe ensuite dans les plats qu’il accompagne.  

Une variante est proposée en dessert : le riz gluant à la mangue et au lait de coco. Fraîcheur des tropiques garantie!  

4. Soupe aigre-douce au porc, au poulet ou au poisson 

En Thaïlande, on l’appelle tom yam ou tom yum, qui signifie « bouillir » et « épicé-aigre » en thaï.  

Le secret de cette soupe réside dans son mélange d’épices et d’herbes fraîches utilisées pour le bouillon : citronnelle, feuilles de combava, jus de citron, gingembre, piment oiseau et sauce de poisson.  

Le côté sucré provient du lait de coco.  

Finalement, on y ajoute du poulet, du porc ou des crevettes. 

3. Curry vert 

Le curry vert (ou kaeng khiao wanen en thaï) est encore un bel exemple de macédoine de saveurs variées avec l’épicé provenant de la pâte de curry vert frite et du sucré du lait de coco et du sucre de palme.  

Côté protéine, les options sont variées : poulet, boulettes de poisson, crevettes, bœuf, etc. 

Pour aromatiser le tout, du basilic thaïlandais, des feuilles de kafir, des graines de cumin, de la pâte de crevettes et du sel sont ajoutés.  

On consomme souvent ce mets avec du riz ou encore des nouilles de riz. 

2. Salade de papaye verte 

Ne vous laissez pas duper par la papaye. Comme elle n’est pas encore mûre, son côté sucré est complètement estompé dans cette salade épicée à souhait.  

La papaye coupée en fines lanières est combinée aux 4 saveurs principales de la cuisine inspirée du Laos :  

  • L’acidité de la lime 

  • L’épicé du piment oiseau 

  • Le salé de la sauce de poisson 

  • Le sucré du sucre de palme 

Aux ingrédients classiques, on peut aussi ajouter :  

  • Ail 

  • Crevettes séchées 

  • Aubergines 

  • Tomates 

  • Etc.  

1. Nouilles sautées 

Le mets le plus connu hors de la Thaïlande est sans contredit les nouilles sautées, communément appelé pad thaï.  

Si nous aimons les variantes autour de la protéine en optant pour le tofu, le bœuf, le poulet ou les crevettes, ce sont de ces dernières dont les Thaïlandais raffolent.  

Ils ajoutent des germes de soya, des œufs, des arachides et des épices.  

Plat chouchou de la cuisine de rue, le pad thaï a connu ses heures de gloire en pleine récession économique à la suite de la Seconde Guerre mondiale. Pour réduire la consommation de riz, le premier ministre de l’époque avait lancé une campagne pour distribuer des pâtes de riz à travers la Thaïlande.