skip-to-content
 

18 juin 2018

Quoi apporter dans son portefeuille en voyage?

Le portefeuille de voyage : un si petit espace pour tant de choses vitales. Avant de partir, assurez-vous que son contenu répond à vos besoins – et que le contenant tienne la route.

1. Pièces d’identité : le juste milieu

Gardez sur vous juste ce qu’il faut de pièces d’identité : le passeport, le visa, le permis de conduire international, les titres de transport et la carte étudiante sont généralement suffisants.

Il va de soi que le passeport ne va pas dans le portefeuille en tant que tel. Toutefois, une photocopie de ce précieux document peut y être glissée – et elle suffit souvent pour vous identifier.

Par ailleurs, il est hautement recommandé de numériser tous vos papiers importants (cartes de crédit incluses) et de vous les envoyer par courriel. Vous y aurez ainsi accès facilement en cas de perte ou de vol.

2. Argent : entre commodité, sécurité et économie

Plusieurs moyens s’offrent à vous pour payer vos dépenses en voyage. Tous n’ont pas les mêmes usages, avantages et inconvénients.

La carte de crédit est un allié de choix pour les voyageurs. En plus de vous permettre d’effectuer des réservations, elle comporte souvent un programme de récompense et les frais de conversion peuvent être avantageux, voire inexistants.

Informez-vous à propos des options qui s’offrent à vous selon la durée et le type de voyage que vous envisagez. Il peut être judicieux d’avoir deux cartes de crédit (une Visa et une MasterCard, par exemple), rangées à deux endroits différents.

Attention toutefois : lorsque vous retirez de l’argent dans un guichet automatique à l’aide de votre carte de crédit, il s’agit d’une avance de fonds. Les frais et les intérêts sont alors plus élevés.

Il est à noter que les NIP à 5 chiffres sont parfois inutilisables à l’étranger. Si c’est le cas dans le pays que vous comptez visiter, appelez votre compagnie de crédit pour le changer pour un NIP à 4 chiffres.

La carte de débit vous permet de retirer de l’argent dans les guichets automatiques sans les intérêts liés aux cartes de crédit. Et les guichets automatiques sont désormais présents jusque dans les coins les plus reculés du monde. Pour réduire les frais, préférez retirer de plus grosses sommes plutôt que de faire plusieurs petits retraits.

L’argent liquide est un indispensable. Pratique, il limite aussi les risques de fraude et de clonage. En devise locale ou en dollars américains, assurez-vous d’en avoir toujours sur vous.

Cachez-en dans votre ceinture porte-billets ou dans des pochettes secrètes cousues dans votre sac ou vos vêtements. Vous ne serez ainsi jamais pris au dépourvu en cas de pépin. Soyez évidemment discret lorsque vous manipulez de l’argent.

L’idéal est de magasiner vos devises avant de partir, puisque tous les bureaux de change et les institutions financières n’offrent pas les mêmes taux. Autant que possible, fuyez les bureaux de change des aéroports. Leurs taux sont habituellement prohibitifs.

Les chèques de voyage sont à proprement parler en voie de disparition. Certaines institutions financières ont même arrêté d’en émettre. Ils ont peu d’avantages et sont plus difficilement remplaçables en cas de vol. Si vous optez pour cette avenue, conservez toujours précieusement les numéros de série de vos chèques.

3. Assurances : l’essentiel

En plus de vos pièces d’identité et de vos moyens de paiement, votre portefeuille devrait également contenir les informations essentielles à propos de votre assurance voyage (numéro de police et numéro de téléphone du service d’assistance de votre assureur).

Ainsi, en cas de besoin, vous saurez vers qui vous tourner.

4. Portefeuilles : les options

Vous connaissez déjà les ceintures porte-billets, qui se cachent sous les vêtements. Ils sont une bonne option pour cacher de l’argent et vos documents importants. N’oubliez pas toutefois que les voleurs aussi connaissent cette astuce. Ici encore, l’essentiel est de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier.

D’autres ceintures, imitant les « vraies » ceintures, existent. Plus discrètes, elles contiennent le plus souvent une petite ouverture dans laquelle vous pouvez glisser des billets préalablement roulés.

Les sacs antivol sont une bonne option contre les pickpockets. Fabriqués dans des matériaux qui résistent aux canifs et autres couteaux, ils éviteront que vous soyez détroussé à votre insu dans les lieux bondés.

Les portefeuilles antivol ou portefeuilles anti-RFID sont munis d’un revêtement en aluminium qui bloque les dispositifs de clonage de cartes à distance. En effet, les cartes à puce sans contact sont susceptibles d’être lues (et dévalisées) sans qu’elles ne quittent jamais votre poche. Vous pouvez aussi reproduire l’effet protecteur des portefeuilles anti-RFID de manière artisanale, en recouvrant vos cartes de papier d’aluminium.

Bonne route!