skip-to-content
 

7 mai 2018

5 raisons de découvrir (ou de redécouvrir) Toronto

Pour affaires ou pour le plaisir, Toronto s’impose comme destination urbaine de choix. Ville multiculturelle par excellence, la métropole n’a pas fini de surprendre. Portrait instantané de quelques incontournables.

1. Toronto, ville cultivée

Le mot « culture », ici, est à prendre dans son sens large. Au-delà de son caractère cosmopolite, Toronto a à son actif un nombre impressionnant de musées, de galeries d’art et de salles de spectacles.

Avec ses quelque95 000 œuvres, le Musée des beaux-arts de l’Ontario (https://ago.ca) ravira autant les adeptes d’art ancien que d’art contemporain. Les artistes canadiens les plus notoires y côtoient aussi bien Andy Warhol et Picasso que Van Gogh.

Véritable temple de l’art actuel, le 401 Richmond (http://www.401richmond.com/) abrite quant à lui plus de 140 galeries d’art, organismes et ateliers. Un impératif.

Une soirée à l’élégant Elgin and Winter Garden Theatre (https://www.heritagetrust.on.ca/en/ewg/ewg-home) ravira vos sens : le décor actualisé de cet édifice de plus de cent ans accueille d’excellentes productions théâtrales, de même que le très réputé TIFF (Toronto International Film Festival).

Ceux qui doutent que le hockey fasse vraiment partie de la culture n’ont pas visité le Temple de la renommée du hockey (https://www.hhof.com/index_fr.html). Frisson garanti devant la coupe Stanley.

2. Fascinantes constructions : entre patrimoine et avant-garde

Béton, verre, brique et pierre : Toronto a beaucoup à offrir aux passionnés d’architecture. De retour sur terre après votre visite époustouflante (et obligée) à la tour du CN (https://www.cntower.ca/fr-ca), laissez-vous séduire par son mélange éclectique et harmonieux de modernité et d’histoire.

Véritable château, Casa Loma (http://casaloma.ca) compte 98 pièces sur quatre étages, dont trente salles de bains. Avec ses jardins, ses dépendances et sa vue imprenable sur Toronto, il s’agit d’un trésor à découvrir.

Lignes épurées et espaces de travail intelligemment conçus : le Ryerson Student Learning Center (http://slc.blog.ryerson.ca/ ) est le lieu d’étude rêvé. Vous n’êtes pas étudiant? Des visites guidées y sont organisées chaque jour.

Bâtiment fétiche des cinéastes, le R. C. Harris Water Treatment Plant (https://torontoist.com/2011/01/unseen_city_the_rc_harris_water_treatment_plant/), comme son nom l’indique, est une ancienne usine de traitement des eaux, de style Art déco. Couloirs symétriques, inquiétants bassins, tuyaux vintage : gageons que vos photos feront fureur.

3. Flâner dans la ville verte

Malgré son rythme effréné, Toronto sait se montrer apaisante avec ses centaines de parcs, d’espaces verts et de toits végétaux. En effet, 30 % de sa superficie est couverte d’arbres – une moyenne de 16 000 arbres par km2. Un livre, un sandwich, et hop! À l’ombre.

À pied ou à vélo, le parc des îles de Toronto (https://www.torontoisland.com/) révèle ses nombreux charmes. Profitez du calme et de la beauté des lieux pour admirer la vue sur la ville. Amenez les enfants à la ferme, au parc d'attractions ou prendre du soleil sur l’une des quatre plages du parc.

Véritable oasis dans le tumulte urbain, High Park (http://www.highparktoronto.com/) est un espace naturel de 161 hectares en plein cœur de Toronto. Parcourez les sentiers, piqueniquez sous les chênes, mais surtout, ne manquez pas la floraison des cerisiers au printemps : un régal pour les sens.

4. Trouvailles hip, aubaines chic

Qui dit virée au centre-ville, dit lèche-vitrines. Que vous soyez adepte de raffinement ou d’excentricité, vous trouverez forcément quelque chose à votre goût dans ces hauts lieux torontois du magasinage.

Les plus sophistiqués raffoleront des boutiques de Queen Street West et de Yonge Street. Les étalages minimalistes en mettent plein la vue avec leurs vêtements griffés. Vous y trouverez à coup sûr de quoi faire tourner les têtes.

Kensington Market, quant à lui, plaira aux esprits plus rebelles et aux chercheurs d’aubaines, avec ses friperies et ses boutiques aux accents rétro et ethniques. Une pause bien méritée s’impose dans un de ses sympathiques petits cafés.

5. Un tour du monde dans l’assiette

Les voyageurs gourmands ne resteront pas sur leur appétit dans la métropole. Du « bouiboui » de rue à l’établissement cinq étoiles, il vous faudra revenir de nombreuses fois pour goûter à tout.

On ne peut passer à côté de Distillery District, avec son ambiance colorée. On y va pour la bière, bien sûr, mais aussi pour ses restaurants, ses galeries et son marché du dimanche.

Toronto, c’est aussi la diversité culinaire de ses quartiers ethniques. Si tous connaissent le quartier chinois et la Petite Italie, qu’en est-il des quartiers grec, indien, coréen, polonais et portugais? Loin des versions édulcorées, on y retrouve des mets parfumés et authentiques, dans une ambiance qui appelle au voyage.

Bonne découverte!