skip-to-content
 

30 juillet 2018

La trousse de secours idéale si on perd vos bagages

Préparer son bagage de cabine est un art – et parfois un joyeux casse-tête. Suivez nos conseils pour constituer une trousse de secours sur laquelle vous pourrez compter en cas de besoin.

Le bagage à main, plus qu’une question de bien-être

En plus d’assurer votre confort dans l’avion et les aéroports, votre petite valise a la capacité de vous sauver la vie (ou presque) si vos bagages de soute n’arrivent pas à destination en même temps que vous.

Lors de vos préparatifs, vous devez donc tenir compte de trois aspects fondamentaux : ce dont vous aurez besoin pendant le trajet, ce qui vous sera nécessaire si vous perdez vos bagages et ce qu’il est permis ou non d’emporter avec vous.

La valise perdue : un ennui classique

Des dizaines de milliers de bagages sont égarés chaque jour dans les aéroports du monde. L’élaboration d’un plan B devrait donc aller de soi pour tout voyageur.

C’est là qu’intervient l’idée de la trousse de secours. Voici en priorité ce qu’elle devrait contenir.

  • Vos papiers importants. Vous avez déjà sur vous votre passeport, votre visa et votre billet d’avion. Pensez aussi à garder vos documents de réservation d’hôtel, billets de train ou d’autobus et autres papiers dont vous aurez besoin pendant votre voyage.
  • Des devises étrangères en quantité suffisante. En arrivant à destination, vous serez heureux d’avoir suffisamment d’argent comptant pour prendre un taxi et vous offrir une bouchée et de quoi boire. Les guichets automatiques sont parfois rares.
  • Vos objets de valeur. Vos électroniques, votre appareil photo, vos bijoux et tout autre objet de grande valeur (sentimentale ou matérielle) devraient vous suivre en tout temps.
  • Des vêtements de rechange. Évitez de vous retrouver en bottes d’hiver sur la plage. Préparez des vêtements de base, des sous-vêtements et des chaussures, adaptés au climat du pays que vous visitez. Et pensez à une petite laine pour l’avion.
  • Une trousse de toilette. Apportez vos articles de toilette essentiels, en n’oubliant pas que les liquides doivent être transportés dans des contenants de 100 mL ou moins, rangés dans un seul sac de plastique transparent refermable (de type Ziploc) dont la capacité ne dépasse pas 1 litre. D’autres articles de toilette, comme les coupe-ongles, sont interdits dans le bagage à main. Référez-vous à notre liste à la fin du présent article.
  • Vos médicaments. Vous en avez besoin, gardez-les près de vous. Avec les ordonnances, cela va de soi. Il est aussi important de savoir que certains médicaments, comme la codéine, peuvent être illégaux dans certains pays. Renseignez-vous pour éviter de mauvaises surprises… et une visite au poste de police.

L’assurance bagages : un incontournable

Votre prévoyance n’ayant d’égal que votre enthousiasme à voyager, vous serez sûrement enclin à vous procurer une assurance bagages. Habituellement comprise dans les assurances voyage de type tout inclus, elle peut aussi être ajoutée à la carte.

Ainsi, en cas de perte, de vol ou de retard de vos bagages de soute, vous pourrez faire rembourser l’achat d’articles essentiels. Un délai de 12 heures doit généralement être compté avant d’obtenir un remboursement.

Certains assureurs acceptent aussi de couvrir les frais encourus pour le renouvellement de documents perdus ou volés, comme le passeport, le visa ou le permis de conduire.

La liste des interdits en bref

Passez la douane en toute quiétude en évitant les articles suivants dans votre bagage de cabine :

  • Les flacons de plus de 100 ml contenant des liquides (à noter : la crème solaire est aussi considérée comme un liquide)
  • Les coupe-ongles, rasoirs, lames de rasoir et ciseaux
  • Certains équipements de sport (batte de baseball, club de golf, équipements d’arts martiaux, raquettes de tennis, etc.)
  • Certains produits alimentaires
  • Les objets dangereux (couteaux, armes à feu, etc.)
  • Les produits chimiques ou inflammables comme les aérosols

Une liste exhaustive des articles permis et interdits peut être consultée sur le site du gouvernement du Canada.

Bon voyage!