skip-to-content
 

21 janvier 2019

10 trucs pour occuper les enfants en avion

Voyager avec ses enfants, quelle belle façon de les ouvrir sur le monde! Pour plusieurs parents, toutefois, l’épreuve de l’avion est source d’appréhension. En usant d’imagination et en suivant ces quelques conseils, parions que ces quelques heures dans le ciel passeront beaucoup plus vite.

1-    Soyez prévoyant

Gardez à l’esprit qu’une fois à bord, vous devrez composer avec ce que vous avez apporté. Réfléchissez aux besoins de votre enfant, à ce qu’il aime, et préparez votre bagage de cabine en conséquence. Vous pouvez l’impliquer dans l’élaboration de son sac. Ainsi, il aura ses effets préférés près de lui tout au long du voyage.

2-    Préparez votre enfant

Prendre l’avion pour la première fois comporte son lot de nouveautés – pas toujours rassurantes, avouons-le. Les turbulences, les avertissements de sécurité, la sensation du décollage, les oreilles bouchées, tout cela peut prendre votre enfant par surprise. Prenez le temps de lui expliquer ce qui l’attend : il sera ainsi déjà familier avec l’univers aérien avant d’y mettre les pieds.  

3-    Gardez des surprises 

Votre sac regorge de jeux et de matériel de dessin? Ne les sortez pas tous en même temps : vous vous priveriez ainsi de l’effet de nouveauté. Dévoilez-les plutôt par intervalles. Quelques nouveaux jouets achetés avant le départ feront la joie des enfants les plus fatigués. Vous pouvez même les emballer pour leur offrir comme présents!

4-    Pensez loisirs créatifs

Un sondage réalisé par British Airways en 2014 révèle que les jeux qui suscitent le plus l’engagement des enfants – et les occupent le plus longtemps – sont la pâte à modeler et les bracelets à fabriquer avec des élastiques. Plus que les jeux vidéo, les activités créatives comme le dessin et l’artisanat mobiliseront la concentration de vos petits voyageurs et vous feront gagner de précieuses minutes!

5-    Utilisez votre imagination… et la leur

Il est possible de transformer un vol en moment agréable en famille, et l’une des façons d’y arriver est de jouer à partir de presque rien. Ainsi, inventer une histoire à relais, jouer à « ni oui ni non » ou à « devine à quel objet de la cabine je pense » peut captiver l’attention de tous pendant un certain temps, en plus de provoquer quelques fous rires et de plonger votre petit monde dans une ambiance ludique. 

6-    Le pouvoir des livres

Les livres sont une source presque inépuisable de magie. Apportez de nouvelles bandes dessinées, des romans jeunesse, des livres de contes. Les plus grands liront par eux-mêmes et les plus jeunes adoreront se faire faire la lecture. Une activité parfaite pour détendre l’atmosphère et préparer au dodo. 

7-    Les écrans, ces alliés de circonstance

Bien sûr, on veut éviter de brancher les enfants sur la tablette du décollage à l’atterrissage. N’empêche que télécharger quelques films et jeux éducatifs vous sera peut-être très utile lorsque vous aurez épuisé vos autres options. Les consoles portatives de jeux vidéo peuvent également être une bonne source de divertissement. N’oubliez pas les écouteurs! Vos voisins de cabine vous en seront reconnaissants.  

8-    Cassez la croûte

Manger, c’est bon… et ça occupe. Ajoutez donc dans votre sac quelques collations que vos enfants aiment et sortez-les à des moments stratégiques. N’oubliez pas de vous conformer aux règlements de la compagnie aérienne sur les produits alimentaires et sachez que certains aliments, comme les yogourts et les compotes de fruits, sont considérés comme des liquides et ne peuvent pas être transportés en cabine. 

9-    Bougez

Il y a évidemment des limites à bouger dans un avion, mais vos petits seront heureux de se dégourdir un peu durant ces longues heures de vol. Lorsque la consigne de ceinture de sécurité est éteinte, profitez-en pour vous promener dans l’allée centrale ou pour faire quelques étirements. Le confort de tous en sera instantanément accru. 

10-    Dormir? Oui, c’est possible!

Si certaines personnes s’endorment n’importe où, ce n’est peut-être pas le cas de votre enfant qui manifeste des signes évidents de fatigue sans pouvoir fermer l’œil. Quelques astuces peuvent mettre les chances de votre côté et favoriser un roupillon réparateur – comme avoir avec soi une couverture douce et sa peluche favorite. C’est connu, on s’endort toujours mieux entouré d’odeurs familières. Des écouteurs avec de la musique douce, un oreiller de voyage et une présence rassurante, voilà qui devrait lentement permettre à votre petit aventurier de s’assoupir à vos côtés.